Index du Forum




 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'Horsa, planeur "fragile"?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'Histoire de la Seconde guerre mondiale -> Histoire de la Seconde guerre mondiale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
L'Amiral
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 7 371
Anniversaire: 29/06/1976
Localisation: Arquennes - Belgique
Country: Belgique

MessagePosté le: 21/09/2008 13:13:26    Sujet du message: L'Horsa, planeur "fragile"? Répondre en citant

L’armée Britannique utilisait des Horsa et des Hamilcar comme type de planeur, ils sont généralement construit en contre-plaqué. Ils étaient capables de transporter une charge assez élevée. Apparemment plus soucieux dans sa construction, l’Horsa présente néanmoins ses propres problèmes. Par exemple, 31 hommes de la Compagnie C du 194th GIR furent tués lors d’un entraînement en Angleterre quand la section de queue de leurs Horsa c’est détaché en plein vol.
La section de queue était conçue pour pouvoir être enlevée grâce à des charges explosives enfoncées après l’atterrissage pour permettre aux hommes de sortir.
Un autre désastre de planeur qui ne fut pas rendus publique survint lors de la Campagne Italienne. Une nuit, une brigade Britannique entière (l’équivalent d’un régiment) se noya dans la Méditerranée parce qu’on leur avait donné le signal de sortir du planeur trop tôt alors qu’ils survolaient encore la mer.

L’extrait suivant raconté par un témoin oculaire, Charles Davis (194th GIR / C Co) parle de l’accident de planeur en Angleterre :

Citation:
« Une chose que je voudrais corriger si je peux est que l’accident d’Horsa n’a pas tué seulement 31 hommes du 194th GIR, il tua aussi le pilote et le copilote soit 33 hommes. Les 31 morts se répartissent comme suit : 28 hommes de la Compagnie C du 194th GIR, le chirurgien du régiment, le dentiste du régiment et un T5 d’une autre partie du régiment, je ne sais pas d’où. Soit un total de 31 hommes du régiment. L’accident ne décima pas l’entièreté du 2ème Peloton de la Compagnie C. Il tua deux équipes du 1er peloton, 2 équipes du 3ème plus le peloton d’arme lourde, plus le leader du 3ème peloton et First Sergeant de la Compagnie. Le 1er peloton avait une particularité, il avait une équipe supplémentaire : une équipe de mortier de 60mm, une de c’elle qui fut tuée.
Je n’ai jamais compris pourquoi le 1er peloton avait cette équipe de mortier, mais je sais qu’il l’avait puisque j’y ai été attribuéquand j’ai fait mon entré au sein de la 17th Airborne après l’ASTP. (Army Specialized Training Program) Et, il y avait deux équipes de mortiers aux seins du 3ème peloton et deux équipes de mitrailleuses lourdes.
Le charsh du planeur tua une équipe de mortier et une équipe de mitrailleuse lourde au 3ème peloton. Deux ou trois mois avant, la 17th AB fut envoyé outre-atlantique et je fut transféré de l’équipe de mortier du 1er peloton à la seconde équipe de mitrailleuse lourde du 3ème peloton, heureusement. Si ça vous intéresse, j’ai passé quelques années à tenter de trouver la cause de l’accident d’Horsa.
L’Armée ne divulgue jamais aucune information quant aux causes de pertes humaines. On m’a dit qu’il était comptabilisé avec ceux de la Bataille du Saillant. J’ai finalement écrit aux Archives Nationale qui m’ont redirigés vers les recherches et investigation Historique de l’Air Force. Il est apparut que puisque les pilotes faisaient partie de l’Air Force, l’enquête fut poursuivit par elle et le rapport enterré. Ils attribuèrent la faute à une négligence de maintenance Britannique sur le planeur Horsa. »

______________________________
Mon site: http://usairborne.be
l'adresse mail: x_va@hotmail.com

"L'homme est souvent décevant,
mais parfois époustouflant."
Olivier de Kersauson


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 21/09/2008 13:13:26    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Glider Pilot
Modérateur - MP
Modérateur - MP

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2006
Messages: 2 608
Anniversaire: 10/02/1973
Localisation: Région de Mons, Belgique
Country: Belgique

MessagePosté le: 21/09/2008 14:17:59    Sujet du message: L'Horsa, planeur "fragile"? Répondre en citant

Ce qui se passait avec l'Horsa par rapport au Waco c'est qu'il était plus grand mais plus manoeuvrable grâce à sa grande charge alaire mais plus lourd, plus haut, monté sur roues et tout en bois donc pour le poser sur un terrain tel qu'en Normandie avec des arbres, des haies et des clotures il y avait plus de chance de l'accrocher quelque part et de plus il était donc plus difficile à ralentir (juste des aérofreins et des freins de roues).
Quand il se cassait à l'atterrisage de nombreux morceaux de bois volaient dans le fuselage et les plaques de contreplaqués pouvaient se casser en pointes d'où des nombreuses blessures pour les soldats à l'intérieur.
Le Waco lui avait un train très bas et un ski donc il se posait déjà presque sur le ventre et le pilote devait pousser sur son gouvernail pour planter un peu le nez et ralentir plus facilement le planeur, de plus il avait une structure tubullaire métal qui était très résistante.
Son gros défaut était que c'était le poste de pilotage qui prennait le gros choc et que si une charge arrimée se détachait elle traversait tout l'avant et tuait souvent les pilotes.
Malgré celà le Horsa à fait plus de dégats aux troupes lors du larguage en Normandie et n'a donc plus jamais été utilisé par les Américains lors de Market-Garden, le ravitaillement de Bastogne et Varsity.

Mais d'un autre côté je pense que le principal problème a été que les pilotes Américains (qui avaient fait tout leur apprentissage sur Waco) n'ont pas eu le temps de bien prendre en main l'Horsa une fois en Angleterre, quelques vols d'entrainement ne remplacent pas une formation compléte parce que quand on voit l'usage que les pilotes Anglais ont fait des Horsa c'était tout à fait différent, les 3 planeurs du Pont de Benouville se sont posés sur un timbre poste sans se faire voir alors que le meilleur pilote de Waco US qui transportait le General Pratt s'est pris un arbre (avec des circonstances aussi).
______________________________
The G on their chests did not stand for glider, it stood for guts.

www.hepburn-music.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 10/12/2016 07:52:33    Sujet du message: L'Horsa, planeur "fragile"?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'Histoire de la Seconde guerre mondiale -> Histoire de la Seconde guerre mondiale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Xooit.com :: Top Forums Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com