Index du Forum




 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

OPERATION " CHARIOT "

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'Histoire de la Seconde guerre mondiale -> Les Forces Alliées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Camille François
Chief Warrant Officer
Chief Warrant Officer

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2009
Messages: 496
Anniversaire: 14/04/1950
Localisation: Ile de Noirmoutier
Country: France

MessagePosté le: 19/05/2009 10:58:24    Sujet du message: OPERATION " CHARIOT " Répondre en citant

good  Saint-Nazaire.
Il est minuit vingt-cinq ce 28 mars 1942, lorsque les sirènes mugissent. Encore une alerte. Une de plus. La plupart des Nazairiens descendent dans les caves et les abris. De leur côté, les Allemands se mettent à couvert aussi dans les abris qui leur sont réservés.
Cinq avions de la R.A.F. se font très vite entendre, survolant la ville à basse-altitude. La Flak allemande riposte aussitôt avec violence: canons anti-aériens et mitrailleuses crachent leur feu dans un ciel éclairé par de puissants faisceaux lumineux.
- " Tiens? Ils tournent en rond mais ne lancent pas de bombes! "
Et chacun de se faire la même remarque. Des avions de reconnaisance sans doute. Ce n'est pas la première fois qu'ils viennent tourner ainsi quoique d'habitude, cela dure moins longtemps.
Une heure plus tard, la D.C.A. faiblit. La fin de l'alerte va sonner, on se prépare à quitter les abris. C'est alors qu'un vacarme assourdissant retentit: éclats d'obus, crépitements de mitrailleuses, coups de fusils. Mais que se passe-t-il? Un parachutage? Des bruits, des murmurent commencent à circuler:
- " On se bat dans les rues et sur les quais!
- Les Allemands courent en tous sens!
- Des destroyers anglais se dirigent vers l'entrée "nord" !"
Le téléphone ne marche plus, les fils sont coupés.
- " Des troupes anglaises sont signalées dans les chantiers!"
Les estafettes vont et viennent apportant d'autres nouvelles:
- " Les Allemands sont complètement débordés! "
De deux heures à trois heures trente, on se bat toujours. Les gens terrés dans les abris ne peuvent en sortir. A quatre heures, l'adjoint au maire s'entend annoncer:
- " Il y a un débarquement! "
(à suivre) 
______________________________
PASSANT RECUEILLE-TOI.
ILS SONT MORTS POUR QUE TU VIVES LIBRE.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 19/05/2009 10:58:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Camille François
Chief Warrant Officer
Chief Warrant Officer

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2009
Messages: 496
Anniversaire: 14/04/1950
Localisation: Ile de Noirmoutier
Country: France

MessagePosté le: 20/05/2009 10:25:18    Sujet du message: OPERATION " CHARIOT " Répondre en citant

good  (suite) Nantes est alerté. Quelques Nazairiens courageux se glissent au-dehors. Ils veulent savoir ce qui se passe.
Outre qu'elle est une des plus importantes bases navales de la Ccôte Atlantique, Saint-Nazaire possède une cale sèche: la forme-écluse Joubert qui joint le bassin de Penhoët à la Loire. Longue de trois cent cinquante mètres, large de quarante six, pouvant recevoir un cuirassé de trente-cinq mille tonnes, elle est formée à chaque extrémité par une porte roulante, haute de quinze mètres et large de dix.
L'arrivée du " Tirpitz " dans la forme-écluse mettrait en danger le sort du ravitaillement et du matériel américain en cas d'un débarquement. C'est pourquoi le Bureau des Opérations Combinées du Grand-Etat Major Impérial Britannique décide un coup de main, dont l'objectif principal est la mise hors-service de la forme-écluse. Créé au tout début de la guerre, le service spécial des Opérations Combinées est baptisé " Commandos ". A partir du 17 octobre 1941, le capitaine Lord Louis Mountbatten en prend la tête en qualité de Commandant en chef. Ces " Commandos " effectuent quelques missions, notamment près de Boulogne-sur-Mer, contre Guernesey en 1940, en Campanie italienne, contre les Iles Lofoten, contre le Spitzberg et en Norvège en 1941. Mais en ce 28 mars 1942, le Commando Britannique a rendez-vous à Saint-Nazaire.
L'opération "Chariot" vient de commencer.
( à suivre )
______________________________
PASSANT RECUEILLE-TOI.
ILS SONT MORTS POUR QUE TU VIVES LIBRE.


Revenir en haut
Camille François
Chief Warrant Officer
Chief Warrant Officer

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2009
Messages: 496
Anniversaire: 14/04/1950
Localisation: Ile de Noirmoutier
Country: France

MessagePosté le: 20/05/2009 23:24:46    Sujet du message: OPERATION " CHARIOT " Répondre en citant

good  ( suite ) Placés sous le commandement du lieutenant-colonel Newman,les forces navales se composent d'un vieux destroyer américain le " Campbeltown ", commandé par le lieutenant de vaisseau Curtis, d'une vedette lance-torpilles et de seize vedettes à moteur (douze chargées des hommes du Commando et quatre des torpilles. )
Le 26 mars, la flotille quitte l'Angleterre et prend la direction de La Rochelle pour tromper l'ennemi. Le 27 au soir, elle remonte vers le nord-est. A minuit, Saint-Nazaire est là, devant ...
Occupés par l'alerte, les Allemands ne remarquent pas ces sombres navires. Un guetteur pourtant finit par repèrer "- des taches noires qui cherchent à rentrer ". Il les interroge de son télégraphe optique ... - "Vedettes rapides " lui répondent-elles. Mais, bien que rassuré le chleuh envoie un faisceau lumineux pour confirmation. L'arrière du premier navire apparaît alors en pleine lumière avec ... "L'Union Jack " qui flotte au vent !
- " Les Anglais ! Les Anglais !"
L'alerte est aussitôt donnée, branle-bas de combat à tous les postes de D.C.A. C'est à partir de ce moment que les Nazairiens, dans les abris, entendent un vacarme assourdissant.
Entre les Britanniques et les Allemands, commence alors un véritable feu d'enfer, tandis que le destroyer,( la proue renforcée et certaines parties du pont fortement blindées ) continue  sa route, franchit le filet anti sous-marin qui protège l'entrée de la forme-écluse et éperonne, à pleine vitesse, la porte roulante!
Pendant ce temps, dans la rade, les vedettes et la canonnière continuent le combat tout en cherchant à débarquer des troupes. Mais les vedettes, équipées de réserves de carburant, sautent ou brûlent sur une mer de feu. Certaines vont pourtant réussir à aborder et à débarquer les hommes du Commando. La canonnière de son côté continue à tirer, mais prise sous le feu d'une batterie située sur le toit de la base sous-marine, elle doit très vite, sur l'ordre du commandant Ryder, se replier. A terre, le lieutenant-colonel Newman et ses hommes se glissent silencieusement dans les rues cernées par les Allemands qui hurlent:
- "Les Anglais ont débarqués ! "
Les objectifs à atteindre à présent sont de détruire les postes de manoeuvre amont et aval des portes, et la station de pompage. Les tableau électrique est hors-service et le poste aval totalement dévasté. Trois hommes sont tués au moment ou ils s'apprêtent à faire sauter la porte " nord " de la forme-écluse.
A l'entrée " sud " du port, des équipes de destruction sont également en place. Quant à l'entrée " est ", la vedette lance-torpilles la bombarde d'engins à retardement.
( à suivre ) 
______________________________
PASSANT RECUEILLE-TOI.
ILS SONT MORTS POUR QUE TU VIVES LIBRE.


Revenir en haut
Eddy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 21/05/2009 00:59:44    Sujet du message: OPERATION " CHARIOT " Répondre en citant

le raid sur St-Nazaire, je me souviens avoir lu un bouquin la dessus y'a fort longtemps

Revenir en haut
Camille François
Chief Warrant Officer
Chief Warrant Officer

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2009
Messages: 496
Anniversaire: 14/04/1950
Localisation: Ile de Noirmoutier
Country: France

MessagePosté le: 22/05/2009 10:52:14    Sujet du message: OPERATION " CHARIOT " Répondre en citant

good  ( suite ) Trois heures du matin. Les équipes anglaises survivantes se regroupent sur le port dans le Vieux-Môle. Les unes ont accompli leur mission, les autres non, rencontrant une trop forte résistance ennemie. A présent que faire ? D'un côté, la mer, de l'autre la ville infestée d'Allemands. Newman donne l'ordre: se fondre dans la nuit et essayer de traverser la ville pour gagner la campagne, et rejoindre l'Angleterre par ses propres moyens ...
Si les assaillants disparaissent dans le noir, les Allemands de leur côté se ressaisissent. Par petits groupes, ils parcourent les rues, descendent dans les caves et les abris en hurlant: - "Tommies ! Tommies ! ". Les civils cachés sont rudement sortis à l'air libre.
Cinq heures. Un petit groupe d'anglais essaie de pénétrer dans la base sous-marine. Impossible, les portes sont bien gardées. Dans la ville, les Allemands fouillent partout, regardent dans les armoires et sous les lits.
Six heures. Quelques rares coups de feu espacés. Tandis que les derniers civils sortent des caves, l'ennemi rigole:
- "Tommies alles kaput !"
La population est triste, déçue.
A six heures trente, la BBC annonce:
- "Un coup de main sur Saint-Nazaire a été réussi, les buts ont été atteints!"
Dès huit heures trente, les rues se remplissent de curieux. On discute, on cherche une explication à cette nuit terrible. Beaucoup se pressent sur le port, au bord de la forme-écluse, côtoient les Allemands pour voir le "Campbeltown". Finalement, il n'a fait que peu de dégats à la porte. Sous la rudesse du choc, son avant s'est soulevé hors de l'eau et s'est posé sur la porte elle-même. L'arrière s'est affaissé, le destroyer est maté, l'avant en l'air.
Les Allemands considèrent le vieux destroyer d'un oeil suspect: que signifie cet éperonnage? L'interrogatoire de deux Anglais faits prisonniers ne leur apporte qu'une seule réponse: - " Allez voir, il n'y a pas de danger."
Quarante officiers et experts allemands se décident:
- "Alors vous venir avec nous. On va visiter ..."
( à suivre )
______________________________
PASSANT RECUEILLE-TOI.
ILS SONT MORTS POUR QUE TU VIVES LIBRE.


Revenir en haut
Camille François
Chief Warrant Officer
Chief Warrant Officer

Hors ligne

Inscrit le: 14 Mai 2009
Messages: 496
Anniversaire: 14/04/1950
Localisation: Ile de Noirmoutier
Country: France

MessagePosté le: 24/05/2009 11:49:41    Sujet du message: OPERATION " CHARIOT " Répondre en citant

( suite et fin )A onze heures quarante-cinq, les cinq tonnes de cheddite contenues dans la cale du "Campbeltown" explosent dans un vacarme effroyable. On dénombrera plus de quatre cents morts. Il ne reste plus rien des officiers et des experts allemands, ni des deux prisonniers anglais. Des débris humains sont éparpillés sur plus de deux kilomètres.
Cette fois, la porte de l'écluse a été arrachée et la station de pompage totalement détruite. Par l'énorme brèche ouverte dans la porte, l'eau s'engouffre dans la forme en une vague gigantesque, projetant le vieux destroyer éventré jusqu'au milieu de bassin qui a vu la construction du "Normandie". Deux grands navires qui s'y trouvent en réparations, se heurtent, puis, sous la poussée des flots, viennent frapper contre la porte amont, lui occasionnant d'énormes dégats.
Le 30 mars, à seize heures, alors que l'on va procéder aux obsèques des victimes du raid, une violente explosion ébranle la ville: c'est la première des torpilles à retardement qui saute, soixante heures après avoir été placée devant la porte du bassin, à l'entrée "est" du port. Cette nouvelle attaque déclenche la fureur des Allemands qui se retournent contre la population civile, tirant sur tout ce qui bouge. Au matin du 31 mars, on compte seize tués et vingt-six blessés.
Les pertes: côté britannique, on dénombre une cinquantaine de tués dans les combats de rues, une soixantaine de prisonniers, parmi lesquels le lieutenant-commandant du "Campbeltown"  et près de deux cents noyés, soldats et marins.
Côté allemand, elles se montent à une quarantaine de tués dans les combats de rues, à une cinquantaine sur le "Campbeltown" et à une vingtaine dans les échauffourées du lundi, soit en tout une centaine de tués. S'ajoutant à cela les quatre cents morts, tués au cours de l'explosion du destroyer.
Le Commando Britannique sur Saint-Nazaire a réussi sa mission. Le "Tirpitz" ne viendra jamais trouver refuge dans la forme-écluse Joubert.

(Source: extraits du livre "La guerre 1939-1945 au Pays de Retz. Au jour le jour dans la poche-sud de Saint-Nazaire" par Camille François  1985 )



 
______________________________
PASSANT RECUEILLE-TOI.
ILS SONT MORTS POUR QUE TU VIVES LIBRE.


Revenir en haut
L'Amiral
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 7 371
Anniversaire: 29/06/1976
Localisation: Arquennes - Belgique
Country: Belgique

MessagePosté le: 24/05/2009 14:12:29    Sujet du message: OPERATION " CHARIOT " Répondre en citant

Merci Camille pour cette histoire!

______________________________
Mon site: http://usairborne.be
l'adresse mail: x_va@hotmail.com

"L'homme est souvent décevant,
mais parfois époustouflant."
Olivier de Kersauson


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
maquette21
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 12/06/2009 20:40:32    Sujet du message: OPERATION " CHARIOT " Répondre en citant

Super histoir Camille, un grand merci je me permet de rajouter quelque chose:

CHRONOLOGIE:
26 février 1942
Réunion au Quartier général des opérations combinés : préparation de l'opération.
19 mars 1942
Discours de Ryder à ses hommes.
26 mars 1942
La flotte quitte Falmouth. Le but est d'atteindre la forme Joubert le 28 à 1h30 du matin. Elle fait direction sud-ouest puis sud, adoptant la formation en forme de triangle comme si elle opérait une chasse anti-sous-marine.
27 mars 1942
06 H 20 : la flotte se fait repérer par un sous-marin allemand, l'U 593, qui se trompe sur la direction de la flotte.
Dans la journée, la flotte prend la direction sud-est puis nord-est en début de soirée.

22 H 15 : les deux destroyers d'escorte s'éloignent, la flottille entre dans le chenal de la Loire.
23 H 00 : amorçage des explosifs.
23 H 20 : bombardement de la Royal Air Force, en deux heures 4 bombes sont larguées (mauvaises visibilité).

carte du port de Saint-Nazaire en 194228 mars 1942
01 H 15 : des postes d'observations côtiers signalent la flotte en approche.
01 H 20 : la flotte passe devant Villès-Martin, il reste trois miles à parcourir. Des documents volés à la Kriegsmarine permettent de se faire identifier comme bateaux allemands. Le début des combats est ainsi reculé.
01 H 27 : la supercherie est découverte, le Campbeltown affale le pavillon allemand et hisse le pavillon britannique. Les batteries allemandes ouvrent le feu.
01 H 34 : le Campbeltown s'écrase sur la porte de la forme Joubert. Les groupes terrestres entrent en action. La station de pompage est détruite, ainsi que certains treuils d'ouverture de la porte.
10 H 30 : les explosifs du Campbeltown explosent. La porte du dock est projetée hors de son rail, et de nombreux soldats allemands venus observer le bateau sont tués.
29 mars 1942
Les 2 torpilles britanniques lachées la veille pendant l'opération, explosent avec un retard non prévu, semant la confusion dans les troupes allemandes qui ouvrent le feu entre elles et sur des civils français. Dans la panique, 16 civils sont tués et une trentaine blessés.

Un plan:


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 10/12/2016 13:42:46    Sujet du message: OPERATION " CHARIOT "

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'Histoire de la Seconde guerre mondiale -> Les Forces Alliées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Xooit.com :: Top Forums Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com