Index du Forum




 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les SS Panzer Grenadier Division
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'Histoire de la Seconde guerre mondiale -> Les Forces de l'Axe
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eddy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 14/02/2006 00:40:13    Sujet du message: Les SS Panzer Grenadier Division Répondre en citant

en passant les gars pensez pas que je suis un nazi ou un type d'extreme droite. l'amiral le sait aussi.
je m'interesse oui a l'armée allemande pour son materiel entre autre et le militaria et aussi son histoire. et pour mon plus grand mal c'est les panzer divisions de la waffen ss et leur histoire que je connait le plus Embarassed


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 14/02/2006 00:40:13    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
garand
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 14/02/2006 14:26:46    Sujet du message: Les SS Panzer Grenadier Division Répondre en citant

Bonjour à tous Very Happy

Je comprends (du moins j'espère ! huh! ) ce que veut dire Eddy.

Tous les soldats qui en firent parti eurent à subir et mener des combats très durs, dans un esprit de corps profondément appuyé sur la notion d'honneur (et oui vraiment !), la majorité n'a guère eu l'occasion de servir dans et pour de la repression, les objectifs militaires furent toujours et de loin les plus importants pour ces unités à l'échelle de leur histoire, dans la durée, à comparer aux occasions pour celles-ci d'intervenir en lutte anti-partisan/"pacification". Combattants hautement investis dans leur mission, pour eux d'établir le bien être de leur nation et leur race, et pour beaucoup avec un anti-communisme virulent, contre un ennemi bolchévique qui est "la" menace mortelle pour toute "la civilisation"... La gloire rien que la gloire aurait pu être un credo de ces hommes. Beaucoup d'idéalistes ont cru que cet engagement était noble et ont tenu à se comporter noblement.

A ceci près que la façon de concevoir la gloire en question a connu beaucoup d'entorses par rapport à la définition que le commun des mortels s'en fait.

Les premières unités de pointe et de choc de la Waffen-SS, devaient représenter l'élite raciale et politique du IIIè Reich au combat pour établir le rêve de domination nazi (le but admis par Hitler, malgré l'ambition de Himmler de faire de son organisme un Etat dans l'Etat dans tous les domaines régaliens, est que l'élite policière et sécuritaire de son régime ait son noyau dur de vétérans prestigieux de la vraie guerre pour assurer la sécurité dans les territoires dominés, une fois le grand Reich de 1000 ans établi sur l'Europe). Les régiments motorisés qui agirent en Pologne et où leurs actions eurent des échos de brutalité qui choquèrent des officiers de la Heer, se formèrent en une division motorisée et un groupe régimentaire aux quels s'ajouttent une seconde division motorisée pour participer à la campagne de France. Ensuite ces 3 unités deviennent donc Pz Division pour le printemps 1941.

A ce titre, les personnels volontaires et pour beaucoup attirés par un recrutement actif, de jeunes gens et tout jeunes gens sportivement prometteurs à qui on a bourré le crâne depuis leur enfance sur leur supériorité raciale etc., etc., à qui on promet de faire parti de l'élite de l'élite, avec emploi de fonctionnariat à la clef, liés par un puissant esprit de corps, était une majorité de personnes moralement maléables et pour qui la notion d'honneur était primordiale, mais pas qu'elle. Une majorité de ces jeunes personnels étaient emplis de rêve de gloire. Leur énergie et leur haine politique savamment entretenue tourner contre les ennemis raciaux et politiques vont leur donner une cohésion, une capacité de force, d'abnégation et de violence rare. L'idéologie voyant la pitié comme signe des faibles et prônant l'adoration de la force brute est au centre également de leur engagement, de leur ethique.
La Totenkopf-Division, la 3è unité de combat montée pour la W-SS, est, elle, initialement recrutée parmi les plus aptes des gardiens de camps de prisonniers politiques / camps de concentration qui sont un corps paramilitaire de la SS (vu que cette dernière dirige l'ensemble des institutions sécuritaires et policiaires), donc des personnels politiquement investis qui savent ce que réprimer et être dur envers des civils veut dire.

Avant de devenir des Pz Divisionen, lors de la campagne de France, toutes les unités en question ont laissé des traces d'exécutions de prisonniers, alors qu'elles étaient vainqueurs, mais précisément en ayant dû subir trop de pertes à leur goût. Des réflexes appliqués à l'Ouest par les premiers régiments qui ont combattu en Pologne, mais qui à l'occasion de cette campagne de France s'en sont plutôt bien sortie militairement et pour la 3è unité, la Totenkopf, cette fois ci les résultats militaires ne sont pas à la hauteur, l'unité subit des pertes par manque de rôdage militaire et la fatigue nerveuse et la haine de l'ennemi qui a causé des morts parmi les camarades entraîne là aussi des exécutions organisées par vengeance. Pour relativiser, lors de cette campagne, d'autres unités de la Wehrmacht ont commis aussi de tels actes et plus rares, mais néanmoins également, des unités alliées aussi, mais lors d'excès individuels et non d'actes de vengeance plus "froids".

Plus graves encore sont les atrocités commises contre des civils, à chaque fois dans le cadre d'action de pacification anti-partisan et parfois en plus par fatigue, haine et désir de vengeance contre des populations de territoires abandonnés à l'ennemi et repris ensuite en contre-offensive.
Que ce soit par la LAH la 1ère SS-Pz Div. (rien qu'à l'Ouest : en Italie et lors de l'offensive des Ardennes), la Das Reich 2è SS-Pz Div. (voir les post précédents) et la Totenkopf 3è SS-Pz Div. (uniquement à l'Est où elle reste déployée du moment que la guerre est engagée contre l'URSS).

Maintenant il serait intéressant de comparer avec les archives des justices militaires américaine et britannique, concernant leur propres divisions blindées et à côté de ça ratisser les témoignages non-judicaires. Il est évident que des crimes ont dûs être commis par ces troupes en pointes, parfois des prisonniers trop encombrants, sur lesquels on se venge sur un coup de sang, des civils pillés, agressés, violés ou tués. Nous aurions un tableau comparatifs des excès criminels commis par des unités de même nature militaire mais de nature idéologique différentes. Je crains fort que la proportion d'exactions que se sont permises les plus prestigieuses Pz Div de la W-SS fasse pencher de leur côté la balance qui juge du degré de haine et de brutalité à l'égard des civils ou des ennemis vaincus... A titre collectif toujours bien sûr.

Egalement on pourra rappeler que cette propention au crime de guerre de ces unité là est néanmoins sérieusement moindre que celle de beaucoup d'autres unités de la Waffen-SS. En effet, beaucoup des autres, qu'elles fussent unités de combat de pointe ou unités largement plus dédiées à un usage sécuritaire, pour certaines constituées de véritables criminels tirés de leur géôle pour passer l'uniforme SS, furent beaucoup plus impliquées dans des combats et repressions anti-partisans, prétexte à toutes les exactions sur tous les fronts (la sale guerre...)

Bien sûr, pour revenir à ces fameuses premières divisions blindées SS, une fois de plus on peut être sûr que beaucoup de ses combattants ne furent pas de purs criminels sans honneur, au contraire, mais parmi leur plus prestigieux chefs et combattants du rang, on retrouve une proportion supérieure de personnels impliqués dans des crimes par rapport à des équivalents parmi leurs ennemis, et ce en toute logique au vue de leur formation et de l'idéologie dans laquelle ils furent instruits éthiquement et militairement.

De toute façon pour élargir le débat, il est notoire qu'au travers des siècles et des cultures, les troupes d'élite sont le plus souvent réputées pour leur efficacité martiale grâce à leur cohésion et leur férocité supérieure, ce qui en fait des hommes toujours plus enclin que la moyenne à être violent en toute circonstance et maltraiter qui ils veulent par complexe de supériorité.

Bien à vous


Revenir en haut
L'Amiral
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 7 371
Anniversaire: 29/06/1976
Localisation: Arquennes - Belgique
Country: Belgique

MessagePosté le: 14/02/2006 16:35:05    Sujet du message: Les SS Panzer Grenadier Division Répondre en citant

Merci Garand, je crois que ton discour peut clore le débat!!
Donc, le sujet: La Das Reich...
Merci!
L'Amiral
______________________________
Mon site: http://usairborne.be
l'adresse mail: x_va@hotmail.com

"L'homme est souvent décevant,
mais parfois époustouflant."
Olivier de Kersauson


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Eddy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 15/02/2006 02:34:46    Sujet du message: Les SS Panzer Grenadier Division Répondre en citant

excellent post mon cher garand ont ne peu mieux resumé rapidement sur les unités de la waffen ss.
good
ce topic devrait justement etre sur les panzer divisionen de la waffen ss et non uniquement sur la reich. si l'amiral peut modifier le titre du sujet 8)


Revenir en haut
L'Amiral
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 7 371
Anniversaire: 29/06/1976
Localisation: Arquennes - Belgique
Country: Belgique

MessagePosté le: 15/02/2006 17:37:42    Sujet du message: Les SS Panzer Grenadier Division Répondre en citant

voilà qui est fait!!
L'Amiral
______________________________
Mon site: http://usairborne.be
l'adresse mail: x_va@hotmail.com

"L'homme est souvent décevant,
mais parfois époustouflant."
Olivier de Kersauson


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
L'Amiral
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 7 371
Anniversaire: 29/06/1976
Localisation: Arquennes - Belgique
Country: Belgique

MessagePosté le: 15/02/2006 17:40:28    Sujet du message: Les SS Panzer Grenadier Division Répondre en citant

Alors je commence avec:

1er SS Panzer Division « Leibstandarte Adolf Hitler »

Evolution:

SS Stabswache Berlin 3.1933 – 5.1933
SS Sonderkommando Berlin (SS-Sonderkommando Zossen a Jüterbog) 5.1933 – 9.1933
Leibstandarte SS Adolf Hitler 9.1933 – 12.1934
Leibstandarte SS Adolf Hitler (mot) 12.1934 – 7.1942
SS Division (mot) Leibstandarte SS Adolf Hitler 7.1942 – 11.1942
SS Panzer Grenadier Division Leibstandarte SS Adolf Hitler 11.1942 – 10.1943
1. SS Panzer Division Leibstandarte SS Adolf Hitler 10.1943 – 5.1945


Kommandeurs:

SS-Oberstgruppenführer Joseph Dietrich 01/09/1939 – 07/04/1943
SS-Brigadeführer Theodor Wisch 07/04/1943 – 20/08/1944
SS-Brigadeführer Wilhelm Mohnke 20/08/1944 – 06/02/1945
SS-Brigadeführer Otto Kumm 06/02/1945 – 08/05/1945


Composition:

1934: Leibstandarte Adolf Hitler
Stab SS-Standarte
Stäbe SS-Sturmbann
SS-Kradschützen-Sturm
SS-Schützen-Stürme
SS-Maschinengewehr-Stürme
SS-Minenwerfer-Sturm
SS-Nachrichten-Züge
SS-Nachrichten-Züge
SS-Panzerspäh-Zug
SS-Musikzug SS-Standarte
LAH Wachkompanie
C'est la guarde personnelle du Führer, rattaché à la chancellerie à Berlin pendant toute la durée de la guerre.

1940: Leibstandarte SS Adolf Hitler
I. Sturmbann
II. Sturmbann
III. Sturmbann
IV. Wachtbatallion
(later Wachtruppe Berlin)
Artillerie-Regiment
(3 batteries)
Pz.Spüh.Zug
Nachrichtenzug Nachrichtensturmbann
Kradmeldezug
Kraderkundungszug
Pionierzug Pioniersturm
Pz.Sturm Batterie
Musik-Zug
Le.Inf. Kolonne

1941: Leibstandarte SS Adolf Hitler
I. Batallion
II. Batallion
III. Batallion
IV. Batallion
(created 10 June 1941)
VI. Batallion
(from Ersatz-Abteilung "LSSAH" 16 Mar 1942)
VII. Batallion
(15 Jan 1941)
Abteilung Schünberger
Panzer Abteilung
(from Feb 1942)
Artillerie-Regiment
Aufklärungs Abteilung
Le. Flak Kolonne
Pionier Batllion
Nachrichten Abteilung
Nachschubtruppen
Werkstatt Kompanie
Waffen-Werkstatt-Zug
Bäckeri Kompanie
Schlüchteri Kompanie
Verpflegungsamt
Feldpostamt
Sanitütsdienste
Feldlazarett

1942: SS-Division (mot.) LSSAH
Infanterie Regiment 1
Infanterie Regiment 2
SS-Panzer Regiment 1
Panzer Werstatt Kompanie
Panzer Pionier Kompanie
Artillerie Regiment
Nachrichtenzug
Flakzug
Panzerjäger Abteilung
Flak Abteilung
Pionier Batallion
Nachrichten Abteilung
Nachschubtruppen
Instandsetzungs Abteilung
Verwaltungsdienste Wirtschafts Batallion
Sanitüts Abteilung

1943: SS-Panzergrenadier Division LSSAH
Panzergrenadier Regiment 1
Panzergrenadier Regiment 2
SS-Panzer Regiment 1
Panzer-Werstatt Kompanie
Panzer-Pionier Kompanie
Artillerie Regiment
Nachrichtenzug
Panzerjäger Abteilung
Flak-Abteilung
Pionier Batallion
Nachrichten Abteilung
Nachschubtruppen
Instandsetzungs Abteilung
Verwaltungsdienste Wirtschafts Batallion
Sanitäts Abteilung
Beobachtungs Batterie
Sturmgeschütz Abteilung
Feldgendarmerie Kompanie
Sicherungs Kompanie

1944-45 1. SS-Panzer Division LSSAH
SS-Panzergrenadier Regiment 1
SS-Panzergrenadier Regiment 2,
nicknamed "The Blowtorch Battalion"
SS-Panzer Regiment 1
SS-Artillery Regiment
SS-Werfer-Abteilung


Nombre d’hommes :

Jan 1935 2.531
Jan 1936 2.650
Jan 1937 3.177
Jan 1938 3.607
Dec 1938 3.626
Juin 1941 10.796
Dec 1942 20.844
Dec 1943 19.867
Juin 1944 19.691
Dec 1944 22.000




Nombre de croix de fer reçues :

58


Secteur d’opération :

Pologne et front Est, secteur méridional (Juin 1941 – Juillet 1942)
France (Juillet1942 – Janvier 1943)
Front Est, secteur méridional (Janvier 1943 - Août 1943)
Italie (Août 1943 – Octobre 1943)
Front Est, secteur méridional (Octobre 1943 - Avril 1944)
Belgique, France & Allemagne (ouest) (Avril 1944 – Décembre 1944)
Ardennes (Décembre 1944 - Janvier 1945)
Allemagne (ouest) (Janvier 1945 – Mars 1945)
Hongrie & Autriche (Mars 1945 - Mai 1945)



Historique:

Formée à partir d'éléments de la garde personnelle de Adolf Hitler en novembre 33. Elle devient l'équivalence d'un Rgt.Inf.motorisé en octobre 38. Elle participe à l'annexion des Sudètes. Participe à la campagne de Hollande puis de France (Dunkerque),en 1941 elle devient une Brigade en août 40.
Combat en Grèce puis pendant Barbarossa (Dniepr et Donetz) devient Panzer Grenadier Division en septembre 42. Perception d'une Compagnie de Tigres I en novembre 42. Occupe la zone de démarcation, puis de nouveau en Russie ( Karkov en février et mars 43, Bielgorod) perception de Panther. Puis Italie du Nord en septembre 43. devient Panzer Division en février 44. Combat front Est sur : Jitomir, Vinnitsa, Tcherkassy, Tarnopol en mars 44. Participe aux combats de Normandie du côté de Caen puis à Mortain retraite jusqu'en Belgique en septembre 44. Offensive des Ardennes de décembre 44 à janvier 45, Lunéville et Stavelot, Bastogne, St Vith puis vers Bonn. Remise en état en Hongrie puis Lac Balaton en février 45 et capitulation à Steyr face à l'U.S Army en mai 45.

L'Amiral

Liens:
1. SS-Panzer Division "Leibstandarte Adolf Hitler"
______________________________
Mon site: http://usairborne.be
l'adresse mail: x_va@hotmail.com

"L'homme est souvent décevant,
mais parfois époustouflant."
Olivier de Kersauson


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Eddy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 16/02/2006 00:50:23    Sujet du message: Les SS Panzer Grenadier Division Répondre en citant

le ss schwere panzer abteilung qui lui etait affecté dependait pas necessairement de l'etat major de la division mais du corp d'armée.
a noter que pratiquement tout les cadres de cette divisions ont formés la hj et d'autre la hohenstaufen et la frunsberg mais ont en parleras rendu la Laughing

la lssah a ete de tout les fronts sauf l'afrique du nord et la scandinavie. d'excellent officiers ont passé par cette division.


Revenir en haut
garand
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 16/02/2006 16:17:06    Sujet du message: Les SS Panzer Grenadier Division Répondre en citant

Bonjour à tous Very Happy

C'est vrai, assurément parmi les plus talentueux des personnels militaires politisés au service de l'idéologie barbare nazie.

Cela m'amène à me poser une question. Pour le recrutement de ces officiers de la LAH, passant donc par la SS et s'engageant dans l'organisme militaire de celle-ci, y a-t-il une sélection et une attraction par les services de recrutement de la SS de personnels "prometteurs" ayant déjà un passé militaire ou du moins de formation militaire, ou le "Corps Noir" compte avant tout sur ses propres écoles politiques et militaires ?

Bien à vous


Revenir en haut
Eddy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 17/02/2006 00:53:40    Sujet du message: Les SS Panzer Grenadier Division Répondre en citant

ils ont des criteres de selections tres precis comme toute les forces d'elites
grandeur, santé etc et origine ethnique bien sur.
ils ont leurs propres ecoles militaires a bad tolz et brunswick pour former les soldats, les sous offs et les officiers.
celui qui formé la structure de la waffen ss en partant est felix steiner qui est un tres bon officier.


Revenir en haut
garand
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 17/02/2006 12:28:06    Sujet du message: Les SS Panzer Grenadier Division Répondre en citant

Bonjour Eddy et à tous Very Happy

Donc en dehors de l'encadrement initial des écoles (anciens militaires engagés dans la SS si je comprends bien, cas de Steiner ?), ce sont surtout des "hommes neufs" passés par le moule SS qui formeront cette élite martiale.

Merci, me voilà éclairé good

Bien à vous Wink


Revenir en haut
Eddy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 18/02/2006 00:24:29    Sujet du message: Les SS Panzer Grenadier Division Répondre en citant

beaucoup avaient servis dans les corps francs aussi et autre organisations para militaire comme casque d'acier par exemple. les 3 premieres unité ont ete le regiment leibstendarte adolf hittler, le regiment germania qui est devenue avec le temps la division wiking et la verfungungstruppen qui avec le regiment der fuerher et deutchland ont formé la das reich.
Happy
le regiment totenkopf a ete celui qui a vue le moins d'action au debut de la guerre, ses membre provenais des troupes des KZ des gardiens de camps ca vous donne une idée du genre de soldat en plus que theodore eicke son chef est celui qui a flinguer rohm dans sa celluletout en ayant pas vraiment un passé militaire eloquant.
ensuite pour le combat deja en pologne meme si les officiers de la WH en voulaient pas les waffen ss etait envoyer la ou ca chauffait et ils reussissaient avec des pertes enormes du moins au debut. par la suite les generaux de la heers ont jamais refuser les soldats de la waffen ss meme ils les ont respecté pour leur ardeur au combat et leur sens tactiques. les fait d'armes sont trop nombreux pour les cité tous ici, mais entre autre deux ou trois type du bataillon de reconnaissance de la das reich ont obtenus par un bluff pas croyable la capitulation de belgrade et y'en a d'autre comme ca.

je cite ici de memoire l'amiral a les historiques precis Smile


Revenir en haut
garand
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 18/02/2006 12:20:50    Sujet du message: Les SS Panzer Grenadier Division Répondre en citant

Bonjour à tous Very Happy

Merci Eddy pour ces précisions...

Et oui, malheureusement pour le camp allié, ces brutaux défenseurs de l'horreur nazie ne furent pas une entouthiaste chair à canon, mais de brillants et très dangereux adversaires ! Leurs exploits militaires sont nombreux ( toujours concernant ces unités de pointes Panzer, parce que nous savons que d'autres unités, même destinées au combat de première ligne, n'ont pas été si brillantes dans leurs tâches militaires, notamment la 6è SS-Gebirgs-Division etc. )

Bien à vous


Revenir en haut
L'Amiral
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2005
Messages: 7 371
Anniversaire: 29/06/1976
Localisation: Arquennes - Belgique
Country: Belgique

MessagePosté le: 18/02/2006 15:37:03    Sujet du message: Les SS Panzer Grenadier Division Répondre en citant

Pour les Gebirgs Division, on crée un nouveau post...

2ème SS Panzer Division „Das Reich“

Evolution:

SS Verfügungstruppe 9.1939 – 10.1939
SS Division Verfügungstruppe 10.1939 – 4.1940
SS Division Deutschland 4.1940 – 12.1940
SS Division (mot) Reich 12.1940 – 5.1942
SS Division (mot) Das Reich 5.1942 – 11.1942
SS Panzergrenadier Division Das Reich 11.1942 – 10.1943
2. SS Panzer Division Das Reich 10.1943 – 5.1945


Kommandeurs :

Oberstgruppenführer Paul Hausser, 19/10/1939 – 14/10/1941
Obergruppenführer Wilhelm Bittrich, 14/10/1941- 31/12/1941
Obergruppenführer Matthias Kleinheisterkamp, 31/12/1941 – 19/04/1942
Obergruppenführer George Keppler, 19/04/1942 – 10/02/1943
Brigadeführer Hebert-Ernst Vahl, 10/02/1943 – 18/03/1943
Oberführer Kurt Brasack, 18/03/1943 – 29/03/1943
Obergruppenführer Walter Krüger, 29/03/1943 – 23/10/1943
Gruppenführer Heinz Lammerding, 23/10/1943 – 24/07/1944
Standartenführer Christian Tychsen, 24/07/1944 – 28/07/1944
Brigadeführer Otto Baum, 28/07/1944 – 23/10/1944
Gruppenführer Heinz Lammerding, 23/10/1944 – 20/01/1945
Standartenführer Karl Kreutz, 20/01/1945 – 29/01/1945
Gruppenführer Werner Ostnedorff, 20/01/1945 – 09/03/1945
Standartenführer Rudolf Lehmann, 09/03/1945 – 13/04/1945
Standartenführer Karl Kreutz, 13/04/1945 – 08/05/1945


Compositions:

1939
SS-Verfüngs-Division (SSVT)
SS.VT-Standarte Der Führer
SS.VT-Standarte Deutschland
(alternately called both 1st and 2nd SS Regiment)

SS.VT-Standarte Germania
SS.VT-Artillerie-Standarte
SS.VT-Artillerie-Standarte
SS.VT-Aufklarung-Abteilung
SS.VT-Panzerjäger Battalion
SS.VT-Flak-Abteilung
SS.VT-Pionier-Abteilung
SS.VT-Nachrichten-Abteilung
SS.VT-Panzerabwehr-Abteilung
SS.VT-Flak-Abteilung
SS-Ersatz-Abteilung

Jan 1941
SS-Regiment Deutschland
SS-Regiment Der Führer
11.SS-Infanterie-Regiment
SS-Artillerie-Regiment
SS-Panzerjäger-Abteilung
SS-Pionier-Abteilung
SS-Flak-Abteilung
SS-Nachrichten-Abteilung
Divisional Support Troops

June, 1941
SS-Regiment Der Führer
SS-Regiment Deutschland
SS-Infanterie Regiment 11
SS-Kradschützen-Abteilung
SS-Artillerie-Regiment
SS-Aufklarung-Abteilung
SS-Panzerjäger-Abteilung
SS-Flak-Abteilung
SS-Pionier-Abteilung
SS-Sturmgeschutz-Batterie

1942-43
Stab der Division
3.SS-Panzergrenadier-Regiment Deutschland
4.SS-Panzergrenadier-Regiment Der Führer
Kradschützen batallion Langemarck
2.SS-Panzer-Regiment
Schwere Panzer Kompanie
Panzer Werkstatt Kompanie
Waffen Werkstatt Kompanie
2.SS-Panzer-Artillerie-Regiment
2.SS-Sturmgeschutz-Abteilung
2.SS-Flak-Abteilung
2.SS-Panzerjäger-Abteilung
2.SS-Panzer-Nachrichten-Abteilung
2.SS-Feldgendarmerie-Trupp
2.SS-Panzer-Pionier-Batallion
2.SS-Kradschützen-Batallion
2.SS-Dina
2.SS-Feldlazarett
2.SS-Kriegsberichter-Zug
2.SS-Feldgendarmerie-Trupp
2.SS-Feldersatz-Battillon
Feldpostamt
Aufklarungs abteilung
Wirtschafts batallion
Verpflegungsamt
Backerie Kompanie
Schlachterie Kompanie
Nachschubdienste
Nachschubkompanie
Instandsetzungsdienst
Kriegsberichter Kompanie

1944
Stab der Division
3.SS-Panzergrenadier-Regiment Deutschland
4.SS-Panzergrenadier-Regiment Der Führer
2.SS-Panzer-Regiment
2.SS-Panzerjäger-Abteilung
2.SS-Sturmgeschutz-Abteilung
2.SS-Panzer-Artillerie-Regiment
2.SS-Flak-Abteilung
2.SS-Werfer-Abteilung 2.SS-Panzer-Nachrichten-Abteilung
2.SS-Panzer-Aufklarungs-Abteilung
2.SS-Panzer-Pionier-Batallion
2.SS-Kradschützen-Batallion
2.SS-Dina
2.SS-Feldlazarett
2.SS-Kriegsberichter-Zug
2.SS-Feldgendarmerie-Trupp
2.SS-Feldersatz-Battillon


Nombre d’hommes :

Juin 1941 19.021
Dec 1942 17.112
Dec 1943 14.095
Juin 1944 20.184
Dec 1944 18.000


Nombre de croix de fer reçues :

69


Secteur d’opération :

Tchécoslovaquie & Allemagne (Octobre 1939 – Mai 1940)
Hollande & France (Mai 1940 - Avril 1941)
Roumanie, Yugoslavie, Autriche & Pologne (Avril 1941 – Juin 1941)
Front Est, secteur central (Juin 1941 -Juin 1942)
Allemagne (Juin 1942 - Juillet 1942)
France (Juillet1942 - Janvier 1943)
Front Est, secteur central (Janvier 1943 – Février 1944)
France, Belgique & Allemagne (ouest) (Février 1944 - Décembre 1944)
Ardennes (Décembre 1944 - Janvier 1945)
Hongrie & Autriche (Janvier 1945 - Mai 1945)


Histoire :

Formée à partir de plusieurs unités SS Verfugunstruppen (troupes d'assaut) la division combat en Hollande puis en France, participe à l'occupation de la France. Elle devient SS Div. Reich et combat dans les Balkans en mai 41 puis retourne sur le front Est région Centre, se bat à Smolensk, Priluski et dans la région de Moscou de décembre 41 à mars 42. Combats défensifs à Istra, Rusa et Rzhev de mars 42 à juillet 42. retourne en Allemagne pour y être reconstituée, reçoit une compagnie de Tiger I et devient SS Pz Gren Div "DAS REICH". occupation de la France en mars 43. Puis combat à Koursk, Bielgorod, durs combats défensifs Mius, ouest de Kharkov, rives du Dniepr, Kiev, Zhitomir en février 44. Les survivants retournent en France dans l'Ouest puis montent à travers le sud ouest en Normandie (Massacre des habitants du village d'Oradour sur Glane par une Kie du rgt "Der Fuhrer") combat à Coutances, St lô, Mortain de juin 44 à août 44 retraite jusqu'aux bords de l'Allemagne en septembre 44. Région de l'Eiffel en décembre 44, bataille des Ardennes puis Hongrie en février 45 puis Autriche combat contre les russes vers Vienne puis en Tchécoslovaquie se rends en majorité aux Américains en mai 45.

2. SS PzD "Das Reich"
______________________________
Mon site: http://usairborne.be
l'adresse mail: x_va@hotmail.com

"L'homme est souvent décevant,
mais parfois époustouflant."
Olivier de Kersauson


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
garand
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 18/02/2006 23:35:08    Sujet du message: Les SS Panzer Grenadier Division Répondre en citant

Bonjour à tous Very Happy

Pour ne pas être abusé par les titulatures de ces unités, on fera attention aux ordres de batailles :

Que se soit la 1. SS Division LHA, la 2. SS Division Das Reich ou la 3. SS Division Totenkopf, leur dénommination en tant que Division Infanterie (mot) puis Panzer-Grenadier Division en 1942 - automne 1943, ne doit pas masquer la réalité de leur puissance, y compris et surtout blindée :
Dés octobre 1942, la LHA dispose d'un régiment blindé complet avec en prime une compagnie blindée lourde de chars Tigre (signe d'un prestige particulier et d'un statut d'élite) et il en est presque de même avec la Das Reich et la Totenkopf, qui disposent entre octobre 1942 et le mois suivant d'un véritable régiment blindé, avec un second bataillon blindé encore un peu léger à ce moment, mais avec une compagnie blindée lourde sur Tigre en sus.
Ceci fait qu'en gros, ces unités sont des Panzer-Division en force réelle si ce n'est encore en titre et statut officiel dés l'automne 1942.
Les régiments blindés de ces unités avec leur renfort de compagnie de Tigre vont être quelque peu réorganisés sur le modèle standard lors des réarmements après les pertes des très durs combats de Kursk, et ainsi ces divisions reçoivent le titre et la structure officiels de Panzer-Division en octobre 1943.

Il en est presque de même pour la 5. SS Division Wiking, créée Infanterie motorisiert / Panzer-Grenadier Division. Comme ses homologues elle combat dans ce format en URSS en 1941-42, mais elle devient réellement Panzer-Division en puissance dés mars 1943, des mois avant son titre officiel acquis comme les autres en octobre 1943.

Bien à vous


Revenir en haut
Eddy
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: 18/02/2006 23:47:58    Sujet du message: Les SS Panzer Grenadier Division Répondre en citant

le ss schwere panzer abteilung 101 etait pas de la LSSAH en tant que tel et il fut former qu'en juillet 43

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 09/12/2016 12:30:16    Sujet du message: Les SS Panzer Grenadier Division

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'Histoire de la Seconde guerre mondiale -> Les Forces de l'Axe Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Xooit.com :: Top Forums Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com