Index du Forum




 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Siegfried Freytag

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'Histoire de la Seconde guerre mondiale -> Les Forces de l'Axe
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
greg ace
1st Lieutenant
1st Lieutenant

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2005
Messages: 1 149
Anniversaire: 09/02/1972
Localisation: Calais
Country: France

MessagePosté le: 01/06/2012 12:41:23    Sujet du message: Siegfried Freytag Répondre en citant

Siegfried Freytag


Siegfried Freytag est né le 10 novembre 1919 à Danzig-Langfuhr, dans une famille de 5 enfants (c'est le petit dernier).
On a peu d'informations sur sa jeunesse mais c'est un rebelle.
Après sa formation, il est muté au I./LG 2 le 29 octobre 1939.
En janvier 1940, il est promu Oberfähnrich, c'est à dire aspirant et donc on peut en conclure qu'il avait un certain niveau d'étude car pour devenir officier, il fallait le bac (l'équivalent).
Il est de nouveau muté (peut être un problème avec son mauvais caractère) au 6./JG77.
En octobre 1940, il est sous-lieutenant et il obtient sa première victoire sur un bimoteur Hudson le 31 de ce mois.
En 1941, il participe à la campagne des Balkans.
Le 24 avril 1941, il est abattu aux environs d'Athène, blessé et fait prisonnier, il s'évade de l'hospital et rejoint son unité.
En juin 1941, son unité est basée en Roumanie en vue de l'invasion de l'URSS.
L'invasion de la Russie est le déclic pour notre pilote, il va engranger les victoires.
Le 12 août 1941, il abat 2 appareils russes, 11ème et 12ème victoires, 2 I-16.
Le 27 octobre 1941, c'est la 19ème victoire, un chasseur MiG 3.
Le 27 novembre 1941, vingt-sixième victoires.
Au début de l'année 1942, son unité regagne l'Allemagne afin de se reconstituer en hommes et en matériel.
En mars 1942, c'est le retour sur le front de l'Est.
Le 30 juin 1942, il abat son cinquantième appareils ennemis.
Quatre jours auparavant, il est devenu staffelkäpitan (commandant) de la 1ère escadrille.
Début juillet, il est décoré de la Croix de Chevalier.
Au cours de ce même mois, son unité est retirée du front russe pour être envoyée à Comiso en Sicile. Elle vient renforcer les unités de l'Axe attaquant Malte. Pendant ce mois de juillet, il abat 11 Spitfire et un P-40. Il est aussi abattu le 27 juillet au large de la Valette et il est récupéré sous le nez d'une vedette de la Royal Navy par un hydravion de secours en mer.
Pour ses succès sur Malte, il est surnommé le Lion de Malte.
Le 26 octobre 1942, Freytag et ses pilotes rejoignent l'Afrique en urgent car la situation des Forces allemandes et italiennes est critique.
Fin janvier 1943, il part en Allemagne pour une courte permission.
Le 13 mars 1943, de retour au front, il abat 2 P-39. Pendant cette période africaine, il effectue de nombreuses missions d'attaque au sol.
Le 1er avril 1943, Freytag est promu capitaine et commandant du II ème groupe, malgré son penchant pour l'alcool.
Après la chute de la Tunisie, le II./JG77 se replie sur la Sicile, les forces alliés ont la suprématie aérienne, et le capitaine Freytag obtient une nouvelle victoire que le 4 juillet.
Le 10 juillet 1943, les alliés débarquent en Sicile, les combats sont très dures pour l'aviation allemande.
Le 12 juillet 1943, Siefried est abattu par des P-38, blessé, il vole très peu les semaines suivantes.
Fin août 1943, il part pour l'Erholungsheim (centre de récréation) de la Luftwaffe de Bad Wiesse.
Il est de retour en automne dans le nord de l'Italie où son groupe est en transformation pour utiliser des Macchi 205 italiens. Mais cet appareil est peu apprécié et jusqu'à la fin de l'année, le groupe revendique que 2 victoires pour la perte de plusieurs machines et pilotes.
Le 29 janvier 1944, il est gravement blessé pendant une attaque de l'aérodrome par des chasseurs US, il ne sera de retour que le 18 mars.
Il est promu major.
Le 13 juin 1944, au cours d'une attaque de B-24, il obtient sa centième victoire dans le secteur d'Udine.
Son groupe est la semaine unité allemande encore présente en Italie, et le 15 août 1944, il fait mouvement sur Orange pour s'opposer au débarquement en Provence.
Le 9 septembre 1944, le groupe abandonne la France pour être positionné sur la Hollande.
Le 27 septembre 1944, Freytag abat un Spitfire.
Puis avec la situation, il boit de plus en plus et vole de moins en moins.
Le 25 décembre 1944, il prend (en intérim) le commandement de l'escadre 77.
Le 1er janvier 1945, il participe à l'opération Bodenplatte et il abat un Spitfire. C'est sa dernière victoire de la guerre.
Fin janvier, la JG 77 gagne la Tchécoslovaquie.
En avril 1945, il est transféré au JG 51 puis à la JG 7 volant sur Me 262, mais il n'a pas le temps de terminer sa formation.
En mai 1945, il est capturé près de Ratisbonne par les troupes américaines, puis il est employé comme interprète.
Libéré, il est mineur, chauffeur de taxi. Il a perdu toute sa famille au cours de la guerre ainsi que les biens de celle-ci confisqués par les autorités polonaises.
En 1952, il s'engage à la Légion Etrangère, une fois terminée sa formation à Sidi bel-Abbès avant de rejoindre l'Indochine, puis l'Algérie et enfin Djibouti. Il sert ainsi pendant 12 ans à la 13ème DBLE.
En 1970, il quitte la Légion et se retire à l’institution des invalides de la Légion étrangère à Puyloubier.
Le 1er juin 2003, le sergent-chef Freytag est décédé et il est enterré avec les honneurs militaires au cimetière de la Légion étrangère de Puyloubier, le 5 juin.
Quelques jours plus tard un officier de la nouvelle Luftwaffe est venu le saluer!

Palmarès : 102 victoires donc 50 à l'est, 32 appareils détruits au sol en 879 missions.

Divers :
http://www.das-ritterkreuz.de/index.php4

Sources :
Article de Jean Louis Roba, Histoire de guerre.
Black Cross & Red Star, Christer Bergström & Andrey Mikhailov, 3 tomes, Pacifia Military History, 2001/2003.
Série Jagdwaffe de Eric Mombeek, J.Richard Smith, Eddie Creek, Jean Louis Roba, Martin Pegg, David Wadman, Christer Bergström et Robert Forsyth. 16 volumes (1536 pages), 1999/2005. Classic Publication, Ian Allan Publishing.



greg
______________________________

"L'objet de la guerre n'est pas de mourir pour son pays, mais de faire en sorte que le salaud d'en face le fasse pour le sien" George S. Patton


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 01/06/2012 12:41:23    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
greg ace
1st Lieutenant
1st Lieutenant

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2005
Messages: 1 149
Anniversaire: 09/02/1972
Localisation: Calais
Country: France

MessagePosté le: 05/06/2012 09:28:16    Sujet du message: Siegfried Freytag Répondre en citant



greg
______________________________

"L'objet de la guerre n'est pas de mourir pour son pays, mais de faire en sorte que le salaud d'en face le fasse pour le sien" George S. Patton


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 06/12/2016 06:52:13    Sujet du message: Siegfried Freytag

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'Histoire de la Seconde guerre mondiale -> Les Forces de l'Axe Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Xooit.com :: Top Forums Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com