Index du Forum




 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Tenue 1ère division Blindée Polonaise

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'Histoire de la Seconde guerre mondiale -> Les Forces Alliées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
P.L vian
Private

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2013
Messages: 7
Anniversaire: 07/11/1983
Localisation: brest
Country: France

MessagePosté le: 16/06/2013 12:41:11    Sujet du message: Tenue 1ère division Blindée Polonaise Répondre en citant

donc pour commencer l'histoire de la division :

Création de la division :

Durant la campagne de 1939, la 10ème Brigade blindée légère Polonaise, équipée de FT-17 se défend avec acharnement face aux Panthers Allemands, la brigade obtiendras de nombreux succès malgré son sous effectif. Ordre sera donné de fuir le pays par tous les moyens pour continuer la lutte lorsque les Russes envahirons à leur tour la Pologne.


En 1939, une forte proportion de Polonais, militaires ou civils parviennent à fuir la Pologne pour la France ou le Royaume-Uni, via la Hongrie ou la Roumanie. Après la défaite française, certains Polonais qui ont participé à la campagne de 1940, ou engagés de la dernière heure, se retrouvent en Grande-Bretagne. C'est la cas de son futur commandant, le général Stanislaw Maczek, qui après avoir combattu vaillamment sur Montbard s'enfuit en Afrique du Nord avant de passer en Angleterre.
Dès 1940, le gouvernement polonais en exil que dirige Sikorski veut mettre en place des unités nationales qui combattront à l'Ouest sous commandement opérationnel britannique. C'est le cas pour la 1re division polonaise, formée de Polonais de Pologne mais aussi d'autres venus de la diaspora des États-Unis, du Canada, d'Argentine, du Brésil, d'Australie, de Belgique et bien sûr de France (une petite poignée d'entre eux est d'ailleurs originaire du Calvados).



En Normandie :


La première division blindée Polonaise débarque en Normandie à la fin du mois de Juillet 1944, ratachée au 2ème corps Canadien de la 1ère armée Canadienne, la division, engagée à partir du 4 Août 1944 dans l'opération Totalize, et c'est face à la 12ème SS Pantherdivision "Hitlerjügen" que les Polonais connaîtrons leurs premières pertes sur le sol Normand.

Les 17 et 18 août, alors que les Canadiens combattent pour la libération de Falaise, la 1re DB polonaise libère les bourgs de Jort et Morteaux-Coulibœuf. Montgomery la détourne alors de son prochain objectif, Trun, laissé alors aux Canadiens, pour l'orienter vers le secteur de Chambois-Coudehard, non loin d'Argentan. Le but recherché est alors de faire jonction avec le Ve corps d'armée américain de Gerow (80e DI, 90e DI et 2e DB française) qui vient du Sud. Cette jonction permettra d'encercler les restes de la VIIe armée allemande (Hausser) qui tente de s'extraire de la poche de Falaise. Montgomery dit à Maczek : « Vous êtes le bouchon de la bouteille, tâchez de tenir bon. »
Maczek scinde alors sa division en trois groupes de combat :
Le groupement Stefanewicz (1er RB, 9e et 10e chasseurs) qui doit se porter sur le mont Ormel (nom de code « Maczuga » ce qui signifie massue), point culminant de la région qui permet de tenir les colonnes allemandes sous le feu.
Le groupement Koszutski (8e chasseurs, 2e RB) pour le secteur de Coudehard.
Le groupement Zgorzelski (10e dragons, 10e chasseurs à cheval et 24e lanciers) en direction de Chambois.
La 1re DB entame alors sa pression sur les troupes allemandes dès le 19 août. D'ailleurs, un des groupements de combat, mal guidé par un civil français qui a cru comprendre que les Polonais voulaient se diriger vers Champeaux (au lieu de Chambois), se retrouve en plein dans le QG de la 2e Panzerdivision. Un rude combat s'engage, finalement remporté par les Polonais.
Pendant ce temps, le groupement Stefanewicz atteint le mont Ormel et y attend les blindés canadiens encore aux prises avec des arrière-gardes allemandes à Saint-Lambert-sur-Dive, dont le pont sur la Dive est l'unique point de passage avec le gué de Moissy de ce fleuve, petit certes, mais très encaissé.
Le même jour, le capitaine Waters du 358e régiment de la 90e DI américaine se présente dans Chambois où il aperçoit deux officiers qu'il croit être britanniques. Ce sont en fait le major Zgorzelski et l'un de ses subordonnés. La poche de Falaise est alors « physiquement » fermée.
Américains et Polonais vont passer les deux jours suivant à repousser avec acharnement des contre-attaques venues du camp d'en face.
Néanmoins, le groupement Stefanewicz (environ 2 000 hommes) est toujours isolé sur son promontoire dominant le « Couloir de la Mort » au milieu de 100 000 Allemands en retraite. Apprenant cela, Hausser, en relation avec von Kluge, Eberbach (Ve Panzerarmee), Bittrich (IIe corps blindé SS) et Meindl (IIe corps de parachutistes) ordonne de forcer le passage par une contre-attaque conjointe. Le IIe corps de parachutistes (353e DI et 3e division de paras) lancera une contre-attaque depuis l'extrémité Est de la poche sur Coudehard, tandis que des « Kampfgruppen » des 2e division SS Das Reich (Baum) et 9e panzerdivision SS Hohenstauffen (Bock) forceront le secteur polono-canadien. Le 21 août, après une minutieuse et efficace préparation d'artillerie, les restes du SS-Panzergrenadier Regiment 4 « Der Führer » (2e SS), appuyés par des blindés, s'élancent sur les pentes du Mont-Ormel en chantant « Deutschland über alles » (authentique).
Un combat digne de la Grande Guerre s'engage alors. Isolés, les Polonais de Stefanewicz (qui ne tarde pas à être blessé) repoussent plusieurs fois les Waffen-SS. Cependant, les munitions commencent à manquer, les Polonais se battent alors au couteau, à la baïonnette, au casque, à mains nues voire à la bouteille. Un officier de chasseurs va jusqu'à ordonner à ses hommes de ne tirer qu'à bout portant sur les Allemands. Dans les sous-bois on voit même se produire des duels à la grenade d'arbre en arbre. Toutefois, une troisième contre-attaque engage alors les restes du IIe corps de parachutistes sur Coudehard. Cette fois-ci, avec la pression combinée des Panzer SS, les Polonais doivent lâcher prise sur plusieurs secteurs. Sur le mont Ormel, Stefanewicz, alarmé dit à ses officiers : « Messieurs c'est la fin, il est inutile de se rendre aux SS. Mourons pour la Pologne et la civilisation. »
Le 22 au matin, les chars canadiens du 22e RB (Canadian Grenadier Guards) dégagent enfin Saint-Lambert-sur-Dive et parviennent aux pieds des coteaux du Mont-Ormel. C'est alors que, n'y tenant plus, les chasseurs à pied s'élancent en hurlant dans une furieuse contre-attaque qui brise l'isolement. Des soldats canadiens affirment que des fantassins polonais leur sont tombés dans les bras en pleurant. La bataille de Normandie est terminée. La 1re DB polonaise a perdu près de 2 000 hommes depuis le début de son engagement. Sur le mont Ormel, on a relevé plus de 100 tués, près de 1 000 blessés et seulement une soixantaine d'hommes étaient encore en état de combattre. Les Canadiens n'ont pas tardé à parler de « Polish battlefield » (champ de bataille polonais).
Le « bouchon » a tenu bon, mais la lenteur des Canadiens et aussi les réticences de Bradley de lancer ses unités plus au nord ont permis aux meilleures unités allemandes et à un nombre non négligeables d'officiers supérieurs de s'échapper (Meindl, Hausser…)
Le sacrifice des Polonais n'a cependant pas été vain, puisqu'il a permis aux Alliés de faire définitivement sauter le verrou normand. S'ils ont perdu des effectifs, les hommes de Maczek ont aussi rendu coup pour coup à l'ennemi, de par leur ardeur au combat, leur courage et l'esprit de revanche qui les animait. Pour ce fait d'armes, le général Maczek sera fait grand officier de la Légion d'honneur de par le souhait du général de Gaulle.


Source : l'épopée de la première division blindée Polonaise.
______________________________
http://www.breizhww2soft.fr/

celui qui ne se souviens pas de son passé, se condamne à le revivre !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 16/06/2013 12:41:11    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
P.L vian
Private

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2013
Messages: 7
Anniversaire: 07/11/1983
Localisation: brest
Country: France

MessagePosté le: 16/06/2013 12:42:19    Sujet du message: Tenue 1ère division Blindée Polonaise Répondre en citant

Les tenues et insignes à présent, Je ne vais me concentrer uniquement que sur les tenues à partir du retour en France de la division, n'ayant pas suffisamment d'éléments pour faire une vraie description des tenues de 1939 :

La base est une tenue Britannique, équipement et armement Britannique, exeptés pour certains régiment qui avaient de l'armement américain, du coup un soldat Polonais avec une Thompson ou une USM1 est crédible ^^ :

Veste d'un soldat du 24ème régiment de lanciers (reconnaissable aux insignes de col blancs) :






Insigne de la division :

Cet insigne hérité des divisions à cheval les cavaliers portaient sur leur dos de grandes plumes noires qui faisaient lorsque les cavaliers chargeaient, un tel grondement qu'ils faisaient peur à leurs ennemis. Un seul et unique insigne est porté sur la manche Gauche, et l'insigne est souvent non détouré :



Poland Titles :

1 title par manche, sur le haut de la manche juste sous la couture, celui-ci est un Title de soldat, les titles officiers sont brodés en cannetille :



Les insignes de grades :

Les polonais portent à l'épaule gauche une pâte d'épaule noire et une seule cette pâte est un signe d'honneur qui a été accordé à la 10 Brigade de Cavalerie Blindée par le Général Sikorski pour ces faits d'armes dans les combats de la défense de 1939 ou elle fut nommée par les Allemands " Die schwarze Brigade" du fait qu'ils étaient habillé en noir ( Béret , cuir ) . L'octroi de cette insigne honorifique à la 10 Brigade de Cavalerie Blindée est noté dans le Bulletin officiel N° 2 du 31 mars 1941 .
Ce n'est qu'en 1943 qu'elle est octroyée à toute la 1 ére Division Blindée.

Pour les grades le grade d'aspirant n'existe pas en tant que tel N°264 , ce grade à été ajouté lorsque les Polonais étaient en France en 1940.

Insignes de Grades Polonais :


16 : 1 ére Classe
15 : Caporal
14 : Caporal-Chef
13: Sergent
12: Sergent-Chef
11: Adjudant
10 : Sous-Lieutenant
9: Lieutenant
8: Capitaine
7: Commandant
6: Lieutenant-Colonel
5: Colonel
4 , 3 , 2 : General
1 : Maréchal

Insigne des Volontaires Français de la Première division Blindée Polonaise :

Cet insigne, porté sur la manche gauche, sous l'insigne de division, cet insigne était celui de Polonais qui avaient émigré dans les années 30 ou même qui étaient nés de parents Polonais. Par exemple, un soldat né en France de parents Polonais a traverser la Manche pour rejoindre les "Free French" mais la France libre n'acceptait pas à l'époque les gens ayant des origines étrangère, du coup le soldat s'engage dans la première division... seul problème, ce soldat ne parlait pas un mot de Polonais...

Il y a eu des volontaires de tous les pays mais surtout des Français et des Belges, mais il y a eu également des Argentins et des Brésiliens...

Cet insigne est celui d'un volontaire Polonais au sein de la RAF (fond bleu) mais l'insigne du 1er Régiment est le même, seul le fond change (couleur de la vareuse) :




Les insignes de col :

Ces insignes positionés comme ci-dessus indiquent la division de provenance du soldat, ici Les insignes du 10ème Dragon :




Insignes spécifiques du 10ème régiment de dragons :

insigne de poitrine (tenue de sortie) :



Insigne de manche du 10ème Dragon, porté sur la manche Droite :






______________________________
http://www.breizhww2soft.fr/

celui qui ne se souviens pas de son passé, se condamne à le revivre !


Revenir en haut
P.L vian
Private

Hors ligne

Inscrit le: 16 Juin 2013
Messages: 7
Anniversaire: 07/11/1983
Localisation: brest
Country: France

MessagePosté le: 16/06/2013 12:44:48    Sujet du message: Tenue 1ère division Blindée Polonaise Répondre en citant

Quelques photos de ma tenue :






______________________________
http://www.breizhww2soft.fr/

celui qui ne se souviens pas de son passé, se condamne à le revivre !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 03/12/2016 16:38:44    Sujet du message: Tenue 1ère division Blindée Polonaise

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> L'Histoire de la Seconde guerre mondiale -> Les Forces Alliées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Xooit.com :: Top Forums Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com