Forum Index




 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Parachutage de troupes avec largage de petites motos.

 
Post new topic   Reply to topic     Forum Index -> L'Histoire de la Seconde guerre mondiale -> Histoire de la Seconde guerre mondiale
Previous topic :: Next topic  
Author Message
L'Amiral
Administrateur
Administrateur

Offline

Joined: 08 Nov 2005
Posts: 7,476
Anniversaire: 29/06/1976
Localisation: Arquennes - Belgique
Country: Belgique

PostPosted: 27/10/2019 15:53:36    Post subject: Parachutage de troupes avec largage de petites motos. Reply with quote

Parachutage de troupes avec largage de petites motos.

1. De petites motos devenues très rares.
Un fait de guerre tout à fait oublié ou ignoré a eu lieu au début du mois de septembre 1944 près de chez nous : un parachutage d’une compagnie Airborne amércicaine dans les champs au Nord-Est de Marche-Lez-Ecaussines avec, sans doute pour la première fois, les Parascooters Cushman, ces petites motos d’une centaine de kilos pouvant être larguées par parachutes.
Il s’agissait probablement là, d’un ultime exercice de parachutage avant l’opération dite Market-Garden, en Hollande, le 17 septembre 1944. Ce jour-là, trois cents Parascooters Cushman furent parachutés avec deux division américaines, les 101ème et 82ème divisions aéroportées qui réussiront à atteindre leurs objectifs : la prise de deux ponts importants vers Arnhem. Les unités de ces deux divisions tinrent bon et repoussèrent plusieurs contre-attaques allemandes. Par contre, la prise d’Arnhem et le contrôle d pont de Remagen par les Anglais, furent un échec.
Passionnés d’histoire locale et de restauration de véhicules, nous acquîmes un de ces Scooter Airborne Cushman Model 53, construit en fort peu d’exemplaires. La seule production pendant les années 1944 et 1945, fut de 4734 unités. Son poids atteignait 116 kilos et sa cylindrée était de 245 centimètres cubes. Il pouvait être largué par parachutage à partir d’avions de transport. Seule, une quinzaine d’exemplaires furent chargés dans les planeurs destinés à la Normandie, le 6 juin 1944. En effet, leur fabrication commença seulement au mois de mars précédent le débarquement. Ce n’est qu’après celui-ci qu’ils purent être utilisés efficacement.
2. Le témoignage oculaire de Camille Bottemanne.
Lorsque nous montrâmes notre acquisition à Camille Bottemanne, des souvenirs lui revinrent en mémoire. Il raconte :
« C’était au début du mois de septembre 1944. J’avais 9 ans à l’époque. Nous jouions près de la ferme de nos parents à Courrière-Les-Villes, mon frère Théodore, âgé de 12 ans, Marcel Franck, un voisin de 15 ans et moi-même. Soudain, nous entendîmes le grondement sourd de moteurs d’avions qui tournaient au-dessus de nous. Instinctivement, nous levâmes la tête et nous vîmes de gros bimoteur à hauteur du bois de l’Escaille et du hameau de la Guellerée.
Tout à coup, il y eut des largages de parachutes. Comme tous les gamins de notre âge, n’obéissant qu’à notre curiosité et ne nous rendant pas compte du danger, nous nous mîmes à courir à travers champs dans la direction des avions. Plus ou moins un kilomètre nous séparait du point de largage. Le temps qu’il nous fallut pour arriver sur les lieux fut très bref, tellement nous courrions vite. J’étais un peu à l’arrière, tout essoufflée, car mes deux compagnons couraient plus vite que moi. Quand nous arrivâmes au lieu-dit Ronquénia, au croisement des chemins venant de Marche vers Feluy et de la Guellerée, vers les carrières de Scoufflény, un spectacle étonnant s’offrit à nos yeux ébahis : plus de cinquante parachutes descendaient du ciel au bout desquels étaient accrochés des petites motos d’un modèle que nous n’avions jamais vu jusqu’alors et qui ressemblaient à ce qu’on appellera plus tard, des scooters.
Dans les champs, entre le chemin des carrières de Scouffleny jusqu’à l’orée du bois de l’Escaille, une multitude de parachutistes parvenus au sol, s’affairaient autours des scooters déjà tombés. Entre le bois et le croisement du Ronquénia, là où s’est implantée à présent l’usine Ethyl, il y avait une immense étendue de champs et de prairies en forme de cuvette sur laquelle se déplaçaient des soldats. Nous n’approchions pas trop près car nous ignorions si ces militaires étaient des Allemands ou des soldats alliés. Nous n’avions pas encore vu en effet à cette époque, des soldats anglais ou américains dans notre région. »
Dans les premiers jours de septembre 1944, toute la Belgique n’était pas encore libérée de l’occupation allemande. De nombreux combats mettaient aux prises l’arrière-garde allemande fuyant devant l’avancée des troupes alliées. A Marche-lez-Ecaussinnes, le 4 septembre, des résistants ecaussinnois s’opposèrent aux Allemands. Dans le bois de Courrière, au lieu-dit La Rengaine, un monument rappelle ces tragiques évènements où sept valeureux membres de la Résistance tombèrent face à l’ennemi.
Camille Bottemanne poursuit son récit :
« Tous ces parachutistes qui se trouvaient dans les champs, ne se préoccupaient aucunement de notre présence. Ils surveillaient le parachutage des motos larguées de ces gros bimoteurs, les fameux C-47 Dakota américains qui volaient à deux ou trois cents mères d’altitude. Dans notre idée, ce qui nous intéressait surtout, c’était de nous approprier l’une de ces petites motos qui descendaient du ciel. Nous étions fascinés par le spectacle : les scooters se balançaient dans l’air, certains tanguant si fort qu’ils brisaient leurs roues en percutant le sol. Je me souviens très bien qu’il y avait, près du moteur, un espèce de turbine. Au bout d’un moment, nous nous assîmes tous trois au bord du champ pour assister à ce spectacle unique. L’aire de parachutage était bien gardée, le largage était précis et les motos rapidement récupérées. Les parachutistes américains, car il s’agissait bien d’Américains, eurent vite fait d’enfourcher leurs petits véhicules. Toutes les motos prirent la direction de Feluy et au bout d’un certain temps, les champs et les prairies furent complètement nettoyés et déserts.
Tout s’était passé très vite et je suis persuadé que des résistants ont renseigné et guidé les Alliés pour que se déroule au mieux, cet exercice périlleux. Quant à nous, nous rentrâmes chez nous tout excités et racontâmes les évènements dont nous avions été les témoins. »
Pourquoi et comment l’état-major américain a-t-il choisi Marche-lez-Ecaussinnes pour parachuter toute une compagnie Airborne ainsi que le fameux scooter « Cushman » ? Le mystère reste entier !

Source: article Cercle Historique Manage - Mr Pol Durant 2005
______________________________
Mon site: http://usairborne.be
l'adresse mail: x_va@hotmail.com

"L'homme est souvent décevant,
mais parfois époustouflant."
Olivier de Kersauson


Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: 27/10/2019 15:53:36    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
L'Amiral
Administrateur
Administrateur

Offline

Joined: 08 Nov 2005
Posts: 7,476
Anniversaire: 29/06/1976
Localisation: Arquennes - Belgique
Country: Belgique

PostPosted: 27/10/2019 15:56:35    Post subject: Parachutage de troupes avec largage de petites motos. Reply with quote


______________________________
Mon site: http://usairborne.be
l'adresse mail: x_va@hotmail.com

"L'homme est souvent décevant,
mais parfois époustouflant."
Olivier de Kersauson


Back to top
Visit poster’s website
L'Amiral
Administrateur
Administrateur

Offline

Joined: 08 Nov 2005
Posts: 7,476
Anniversaire: 29/06/1976
Localisation: Arquennes - Belgique
Country: Belgique

PostPosted: 27/10/2019 18:16:19    Post subject: Parachutage de troupes avec largage de petites motos. Reply with quote

Bon, autant je ne remet pas en doute ce qui a été vus par les témoins, alors enfant. Autant pour le reste. Perso, je n'y crois pas trop!
La proximité tout de même du front me parait totalement idiot d'aller faire un parachutage à cet endroit.
Des Paras américains, je n'y crois pas une minute. Si la période est juste, (ce que je doute) à cette date là, ils sont tous en Angleterre à préparer Market Garden! Si ils s’entraînent, c'est là et surement pas en Belgique!
Alors, un entrainement début 45, au retour des beaux jours... PQ pas..?
______________________________
Mon site: http://usairborne.be
l'adresse mail: x_va@hotmail.com

"L'homme est souvent décevant,
mais parfois époustouflant."
Olivier de Kersauson


Back to top
Visit poster’s website
Prosper Vandenbroucke
1st Lieutenant
1st Lieutenant

Offline

Joined: 09 Nov 2005
Posts: 1,121
Anniversaire: 14/05/1950
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Country: Belgique

PostPosted: 28/10/2019 20:29:43    Post subject: Parachutage de troupes avec largage de petites motos. Reply with quote

Bonsoir Xavier,
Je n'ai jamais entendu quoi que ce soit à ce sujet, par contre pour les combats de la Rengaine oui:
https://www.freebelgians.be/articles/articles-3-101 la-rengaine-4-septembre…
Amicalement
Prosper Wink Wink
______________________________
L'Union fait la Force - Eendracht maakt macht

Mon site "Freebelgians"

http://www.freebelgians.be

Le Forum "Le Monde en Guerre"



Back to top
Visit poster’s website
L'Amiral
Administrateur
Administrateur

Offline

Joined: 08 Nov 2005
Posts: 7,476
Anniversaire: 29/06/1976
Localisation: Arquennes - Belgique
Country: Belgique

PostPosted: 31/10/2019 08:50:20    Post subject: Parachutage de troupes avec largage de petites motos. Reply with quote

Salut Prosper, oui la Rengaine s'est véritablement déroulé.
Ici, j'en parlais avec mon ami Denis (membre de ce forum) la date de septembre 1944 est impossible! Le front est encore beaucoup trop proche! De plus, les Paras, qu'il soit US ou Britannique, sont en Angleterre en préparation de Market Garden.
Donc, la date est impossible. Plus tard… PQ pas? Ce qui est très bizarre: les motos cushman était très marginal auprès des Airborne US, où seul le HQ Service et l'artillerie le possédait ! Pourquoi faire un largage massif??
Les Anglais en avaient plus visiblement, mais il était parachuté dans des containers pour éviter la casse!
Donc, ce témoignage et histoire est sujet à suspicion.
______________________________
Mon site: http://usairborne.be
l'adresse mail: x_va@hotmail.com

"L'homme est souvent décevant,
mais parfois époustouflant."
Olivier de Kersauson


Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Index -> L'Histoire de la Seconde guerre mondiale -> Histoire de la Seconde guerre mondiale All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 

 
Jump to:  

Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Xooit.com :: Top Forums Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group