Forum Index




 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Le drapeau Américain d'Iwo Jima

 
Post new topic   Reply to topic     Forum Index -> US Marines Corps -> USMC - Biographie
Previous topic :: Next topic  
Author Message
L'Amiral
Administrateur
Administrateur

Offline

Joined: 08 Nov 2005
Posts: 7,476
Anniversaire: 29/06/1976
Localisation: Arquennes - Belgique
Country: Belgique

PostPosted: 29/03/2020 16:46:02    Post subject: Le drapeau Américain d'Iwo Jima Reply with quote


Voici l'histoire vraie et héroïque qui a remonté le moral d'une nation.

Le 23 février 1945, six Marines américains ont planté un drapeau américain au sommet d'une colline dévastée par la bataille sur l'île d'Iwo Jima, un bastion japonais férocement défendu. Le photographe Joe Rosenthal a eu de la chance et a capturé le moment en une seule image immortelle. En quelques semaines, la photographie est devenue le thème de la septième campagne d'obligations de guerre du gouvernement américain. Un timbre-poste portait l'image. La scène a été rejouée plusieurs fois à l'écran.

La plus durable, peut-être, est une sculpture monumentale du lever du drapeau, entièrement inspirée de la photo de Rosenthal de l'Associated Press, qui monte la garde au-dessus du fleuve Potomac, en face de Washington, D.C.

Et tout cela parce que Rosenthal a fait pivoter son volumineux appareil photo Graflex 4x5 dans la bonne direction à la bonne fraction de seconde et a pris la photo - sans même regarder dans son viseur.

La photo qui en résulte est si parfaite - en capturant un moment essentiel, en dépeignant le courage et la camaraderie des combattants, en répondant à pratiquement toutes les normes de composition artistique - que pour le reste de sa vie, Rosenthal a dû réfuter les accusations qu'il avait formulées pour mettre tout cela en place.

En fait, ce jour-là - cinq jours dans l'une des batailles les plus sanglantes de la guerre du Pacifique - Rosenthal n'avait qu'une seule chose en tête, alors qu'il escaladait la pente volcanique et pierreuse. "Alors que le sentier devenait de plus en plus raide, dit-il plus tard, j'ai commencé à me demander et à espérer que cela en valait la peine.

C'est vrai, même si Rosenthal est arrivé trop tard, mais à l'heure.

Avant qu'il n'atteigne le sommet du cône volcanique de 554 pieds du Mont Suribachi, une équipe de Marines avait déjà hissé un petit drapeau américain. Le sergent-chef Louis Lowery, photographe de marine, a saisi le moment où le mât de fortune a été érigé, mais la vue de ce drapeau a attiré une volée de tirs des troupes japonaises. Alors qu'il plongeait pour se mettre à l'abri, Lowery a cassé son appareil photo. Il s'est donc dirigé vers la colline pour se procurer du nouveau matériel. En chemin, il rencontra Rosenthal, qui avait encore du mal à atteindre le sommet, et lui annonça la mauvaise nouvelle : Le drapeau était déjà levé.

Rosenthal continua quand même, espérant obtenir de bonnes photos du sommet. En arrivant, il a remarqué qu'une équipe de Marines se préparait à hisser un second drapeau, plus grand, sur ordre des gradés de la Marine, qui voulaient qu'il soit visible de toute l'île.

Les photographes de guerre n'ont presque jamais de seconde chance pour prendre de bonnes photos, mais Rosenthal savait qu'il en avait une ici. Il était maintenant dans une course contre la montre, essayant d'obtenir un bon point de vue dans les secondes précédant le lever du second drapeau. Franchement, le photographe d'1,80 m a empilé des sacs de sable pour se tenir debout.

"Je ne suis pas sur ton chemin, Joe, n'est-ce pas ?" demanda un caméraman sur place. Rosenthal se retourna pour le regarder et faillit manquer le cliché du siècle.

L'armée américaine avait rejeté Rosenthal comme photographe parce qu'il avait une mauvaise vue. Mais ce sont les réflexes qui font un photographe de guerre, et ceux de Rosenthal étaient félins. D'un coin de l'œil, il a vu les Marines hisser le drapeau flottant. D'un seul mouvement, il s'est retourné, a levé son appareil photo, a cliqué sur sa seule photo et a laissé le reste au destin.

Réflexes ou pas, Rosenthal ne pouvait pas être sûr d'avoir réussi son coup. Le film qu'il avait dans sa caméra était envoyé par avion à Guam pour être développé, puis envoyé par téléobjectif à ses monteurs à San Francisco.

Pour se rassurer, Rosenthal a fait poser triomphalement autour du drapeau 16 Marines et deux membres de la Marine. Parmi eux se trouvait Ira Hayes, un Amérindien Pima qui figurait également dans le premier plan emblématique. (C'est le Marine à l'extrême gauche dont les mains viennent de lâcher la hampe du drapeau).

Parmi les plus proches amis de Hayes se trouvait Jack Thurman, un sniper des Marines de 19 ans. Comme Thurman, aujourd'hui âgé de 94 ans, s'en souvient, les deux avaient gravi la colline ce matin-là, Hayes comme membre de l'unité de hissage du drapeau, Thurman comme tireur d'élite pour les protéger.

"Hé, Jack, descends ici !" Thurman se souvient des cris de Hayes. "Je veux que ma photo soit prise avec toi !" L'image qui en résulte est un peu floue, et un débat s'est engagé pour savoir qui, exactement, est dans la photo. Mais en la regardant aujourd'hui dans une pièce ensoleillée de sa maison de Loveland, dans le Colorado, Thurman s'identifie comme le Marine à l'extrême gauche, celui qui agite son casque avec un enthousiasme de jeunesse.

Certes, dit-il, enlever son casque n'était pas la chose la plus intelligente à faire avec les tirs ennemis venant de tous les angles. "Mais on s'y habitue", dit-il. "Ce truc volait partout."

La levée des drapeaux à Iwo Jima a eu un effet immédiat sur les Marines dans les huit milles carrés de l'île. Lorsque le premier drapeau a été hissé, des cornes ont retenti de la flotte d'invasion et les soldats ont tiré en l'air.

"Quelle sensation c'était !" se souvient Bill Montgomery, 95 ans, l'un des rares Marines à être arrivé à Iwo Jima le premier jour de la bataille et à y être resté jusqu'à la fin. "J'ai ressenti de l'extase ! Je savais que c'était fini ! Nous étions si nombreux à avoir été tués. Nous nous en sommes sortis."

Thurman partageait cet optimisme avec ses compagnons d'armes, mais c'était un faux espoir. La bataille d'Iwo Jima allait faire rage pendant un mois encore, faisant plus de 26 000 victimes américaines, dont 6 281 morts. Mais malgré tout, le drapeau au sommet du Suribachi s'est brisé dans les vents alizés du Pacifique. Ce spectacle a inspiré les Marines à travers chaque jour et chaque nuit de guerre.

"Même après la tombée de la nuit, les obus d'artillerie explosaient, et au flash, on pouvait voir ce drapeau là-haut, toujours agité. Toujours debout. Je ne pouvais pas m'empêcher de penser à Fort McHenry et à "La bannière étoilée". Les bombes qui éclataient en l'air prouvaient vraiment, pendant la nuit, que notre drapeau était toujours là".

Deux jours après que Rosenthal ait pris ses clichés au sommet du Suribachi, l'Associated Press a publié son image iconique - une photo gagnante du prix Pulitzer qui, pour beaucoup, semblait tout simplement trop parfaite.

Jusqu'à sa mort à 94 ans en 2006, "Joe a passé le reste de sa vie à défendre ce qu'on appelait une "photo truquée"", a déclaré Hal Buell, ancien rédacteur en chef de la photo de l'AP, dans une interview. Même après qu'une enquête menée par des responsables militaires et les rédacteurs du magazine Life ait conclu qu'il s'agissait d'une photo d'actualité authentique, la rumeur a persisté.

Quant au sergent Lowery, le photographe militaire qui a raté la photo du siècle parce que son appareil photo s'est cassé, il a soutenu pendant des années que la photo de Rosenthal devait être truquée. Mais après la rencontre impromptue des deux hommes lors d'un événement des Marines des années plus tard, il a changé d'avis.

"Ils sont restés amis", a déclaré Buell. "En fait, Joe a assisté à l'enterrement de Lou Lowery." Aujourd'hui, alors que le nombre d'hommes qui ont assisté au lever de ce drapeau en direct diminue, la photo de Joe Rosenthal préserve l'esprit d'un des moments les plus indélébiles de la Seconde Guerre mondiale.

"J'y pense chaque fois que je vois notre drapeau flotter, même aujourd'hui", déclare Jack Thurman. Ce drapeau dit à chacun d'entre nous : "Je suis toujours là, les amis". Je suis toujours là."

Histoire fournie par : Billy Newcott
Source: https://www.tggf.org/
______________________________
Mon site: http://usairborne.be
l'adresse mail: x_va@hotmail.com

"L'homme est souvent décevant,
mais parfois époustouflant."
Olivier de Kersauson


Last edited by L'Amiral on 29/03/2020 16:50:47; edited 1 time in total
Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: 29/03/2020 16:46:02    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
L'Amiral
Administrateur
Administrateur

Offline

Joined: 08 Nov 2005
Posts: 7,476
Anniversaire: 29/06/1976
Localisation: Arquennes - Belgique
Country: Belgique

PostPosted: 29/03/2020 16:46:57    Post subject: Le drapeau Américain d'Iwo Jima Reply with quote


"J'ai eu mon 20e anniversaire à Iwo Jima", dit John "Jack" Thurman, aujourd'hui âgé de 94 ans. "Certains de mes amis là-bas n'ont pas pu fêter leur 19e anniversaire. Maintenant, les anciens vétérans comme moi, nous vivons notre vie pour nous-mêmes et pour eux. Mes copains vivent à travers moi."
______________________________
Mon site: http://usairborne.be
l'adresse mail: x_va@hotmail.com

"L'homme est souvent décevant,
mais parfois époustouflant."
Olivier de Kersauson


Back to top
Visit poster’s website
L'Amiral
Administrateur
Administrateur

Offline

Joined: 08 Nov 2005
Posts: 7,476
Anniversaire: 29/06/1976
Localisation: Arquennes - Belgique
Country: Belgique

PostPosted: 29/03/2020 16:49:57    Post subject: Le drapeau Américain d'Iwo Jima Reply with quote


Après avoir pris la photo du lever du drapeau au sommet du Mont Suribachi, Rosenthal a demandé à 16 Marines - dont Jack Thurman, à l'extrême gauche - et à deux membres de la Marine de se rassembler pour ce portrait de groupe, qu'il a ensuite appelé sa photo "Gung-Ho".
______________________________
Mon site: http://usairborne.be
l'adresse mail: x_va@hotmail.com

"L'homme est souvent décevant,
mais parfois époustouflant."
Olivier de Kersauson


Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic     Forum Index -> US Marines Corps -> USMC - Biographie All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 

 
Jump to:  

Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Xooit.com :: Top Forums Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group